Historique

Au début tout le monde transhumait déjà...
Depuis 1906, les agriculteurs de la 2è section des Bois sont propriétaires de la Combe à la Biche, domaine qui s'étend depuis le Cerneux-Veusil à Mont-Soleil où broutent environ 160 génisses depuis le milieu de mai au début octobre.

Au début, tous montaient et descendaient à pied avec leurs troupeaux ; puis vint la motorisation avec tracteurs et bennes.

C'est en 1988, après une inspection bien arrosée, que le futur président Monsieur Willy Perret-Gentil parlementait avec Pierre Godat et Hubert Pittet pour voir s'il était possible qu'ils redescendent à pied avec leurs troupeaux depuis la Combe à la Biche. Après plusieurs négociations il proposa, au nom de la Société d'Embellissement des Bois, d'offrir les quatre heures s'ils essayaient de décorer leur bétail.
C'était parti pour la 1ère désalpe
Ce fut le début de la première désalpe officielle. Les protagonistes se rappellent bien des premières grillades arrosées par la pluie et des diverses moqueries dont ils firent l'objet. Qui pouvait être assez fou en effet pour organiser une désalpe au Boéchet... à part une poignée de passionnés...

Mais c'était sans compter la ferveur de ces amoureux de la vache. Jean Scheidegger et sa famille de musiciens animèrent la partie folklorique, avec grand succès.

Les premières années, ce furent les différents tenanciers de l'Hôtel de l'Union du Boéchet qui montèrent une cantine pour accueillir le public plus nombreux d'année en année.

En 1992, le comité Désalpe Le Boéchet fut créé et dès 1996, un peu à l'étroit au vu du succès grandissant de la manifestation et de la fermeture de l'Hôtel de l'Union, le comité décida, grâce à l'aide bénévole des agriculteurs, de monter une cantine lui-même.

Dés le dixième anniversaire nous invitâmes à chaque édition un invité d'honneur différent. Ainsi se succédèrent différents hôtes comme le Vully (1998), la chanson des Franches Montagnes (1999), l'Ajoie (2000), le Valais (2001) et enfin le canton de Neuchâtel (2002).
À la veille de la 25ème édition
Et nous voici aujourd'hui a la veille de la vingt-cinquième édition. Cette manifestation est devenue incontournable dans la région et est un rendez-vous très attendu tant de la part du monde agricole que citadin qui est de plus en plus présent.

Notre plus grande joie est de remarquer que ceux qui se moquaient copieusement de nous aux débuts envient notre belle fête et nous jalousent aujourd'hui...
But de la désalpe du Boéchet
Le but de la désalpe du Boéchet est d'organiser une fête simple et pleine de bonne humeur afin de rapprocher les gens de la campagne et les citadins. Pour l'arrivée du cortège formé d'une bonne douzaine de chars et groupes et pour le plaisir du public, nous intégrons le folklore afin que la fête soit belle.

Nous nous efforçons d'organiser une fête abordable pour tous, avec entrée libre et sans majoration de prix, afin que tous repartent content et qu'ils se réjouissent d'assister à l'édition suivante.

Bien évidemment, sans les annonceurs de notre livret de fête, nos généreux donateurs ou encore tous les nombreux bénévoles qui se donnent sans compter, il nous serait impossible d'organiser une fête d'une telle ampleur qui reste abordable pour chaque budget.

Contact

Scheidegger Johny

Tél: 032 961 20 03

Email: desalpe.leboechet@gmail.com